Richard Marles défend son discours passé sur la Chine

Le chef adjoint du Parti travailliste, Richard Marles, a déclaré qu’il n’avait modifié aucun discours après l’avoir prononcé devant le gouvernement chinois.

M. Marles a répondu à des questions sur sa propre position sur la Chine, affirmant qu’il avait déjà prononcé un discours public critiquant la Chine sur ses antécédents en matière de droits de l’homme et sa gestion de Hong Kong.

“Les affirmations faites par le gouvernement ne sont qu’une autre tentative désespérée de détourner ses échecs dans le Pacifique”, a-t-il déclaré.

“Aucun changement n’a été apporté à un discours que j’ai prononcé en Chine, critiquant la Chine, en public.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 + 3 =