News

Santé Canada approuve le premier rappel bivalent pour les enfants de 5 à 11 ans

Santé Canada a approuvé vendredi un rappel du vaccin COVID-19 pour les enfants qui cible les variantes les plus récentes du coronavirus, ainsi que la souche d’origine.

Le vaccin “bivalent” Pfizer-BioNTech protège contre les sous-variantes les plus répandues d’Omicron, BA.4 et BA.5, et est le premier approuvé pour une utilisation chez les enfants âgés de 5 à 11 ans.

Dans un communiqué de presse, Santé Canada a déclaré qu’après un examen approfondi, il a conclu que le vaccin est sûr et efficace et que ses avantages l’emportent sur les risques potentiels lorsqu’il est utilisé comme dose de rappel.

La dose adaptée à l’enfant correspond à environ un tiers de la dose approuvée pour les personnes de plus de 12 ans.

Le Comité consultatif national de l’immunisation recommande fortement aux enfants dont le système immunitaire est affaibli ou dont les conditions médicales sous-jacentes se voient offrir une dose du nouveau vaccin au moins six mois après avoir reçu leurs deux premiers vaccins contre la COVID-19.

La recommandation pour les autres enfants de ce groupe d’âge est plus discrétionnaire, et le CCNI suggère que le rappel bivalent “pourrait être” offert.

Vaccins contre le covid-19
Cette photo d’archive fournie par Pfizer montre la fabrication du vaccin bivalent COVID-19 de la société pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. Les États-Unis ont autorisé des rappels COVID-19 mis à jour pour les enfants dès l’âge de cinq ans en octobre. (Pfizer via AP)

Pour l’instant, il est recommandé aux enfants âgés de 5 à 11 ans de ne recevoir qu’une seule injection de rappel COVID-19, bien que le NACI indique qu’un rappel supplémentaire pourrait être envisagé à la discrétion des médecins de famille pour les enfants à risque plus élevé.

“Pour le moment, on ne suppose pas que chaque enfant aura besoin d’une dose de rappel de COVID-19, mais elles sont particulièrement importantes pour les enfants de cinq ans et plus présentant des conditions sous-jacentes qui les exposent à un risque élevé de maladie grave due à COVID-19, ” Le Dr Shelley Deeks, présidente du NACI, a déclaré un communiqué.

Elle a déclaré que le nouveau vaccin est préféré comme rappel pour les enfants car il devrait fonctionner au moins aussi bien que le rappel d’origine et pourrait avoir des avantages supplémentaires par rapport aux nouvelles variantes.

Le CCNI recommande désormais également que les rappels du vaccin COVID-19 puissent être administrés aux enfants en même temps que d’autres vaccins de routine comme le vaccin contre la grippe sans période d’attente entre les deux. Deeks a déclaré dans sa déclaration qu’elle espère que la nouvelle recommandation aidera les enfants à rattraper les coups qu’ils ont peut-être manqués pendant la pandémie.

L’administrateur en chef de la santé publique du Canada, le Dr Theresa Tam, a déclaré dans un communiqué que la plupart des enfants qui attrapent le COVID-19 ne souffrent que d’une maladie bénigne et que le risque d’être hospitalisé est plus faible pour les enfants vaccinés que pour ceux qui ne le sont pas.

La vague Omicron de la pandémie a vu beaucoup plus d’enfants infectés par le COVID-19 que les vagues précédentes, compte tenu du niveau élevé d’infection dans l’ensemble, a-t-elle déclaré.

Aucun problème de sécurité inattendu n’a été signalé avec le nouveau vaccin dans le groupe d’âge de 5 à 11 ans.

Pfizer-BioNTech doit continuer à fournir à Santé Canada les données des études en cours et de l’utilisation réelle du vaccin pour s’assurer que les avantages continuent de l’emporter sur les risques et pour alerter l’organisme de réglementation des médicaments de tout nouveau problème de sécurité.

Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada affirment qu’ils surveilleront de près la sécurité du vaccin au Canada et à l’étranger.

Articles similaires