Tech

SoftBank Vision Fund aurait licencié 30% de ses effectifs, soit au moins 150 employés • TechCrunch

Le Vision Fund, une branche de capital-risque de SoftBank, a lancé un vaste processus de licenciement, supprimant au moins 30% de ses effectifs dans le monde, soit environ 150 des 500 employés, selon un rapport par Bloomberg.

La nouvelle survient près de deux mois après que le PDG et fondateur de SoftBank, Masayoshi Son, a déclaré que la société allait revoir la taille et la structure de l’organisation et qu’elle prévoyait de réduire les coûts en raison d’une perte record de 3,2 billions de yens (environ 23,4 milliards de dollars). trois mois terminé en juin.

On ne sait pas quels bureaux régionaux seraient touchés par les licenciements. La société de capital-risque basée à Londres possède des bureaux aux États-Unis et en Asie. SoftBank a refusé de commenter lorsqu’il a été contacté par TechCrunch.

La majorité de la perte record de SoftBank – environ 17,3 milliards de dollars – est liée au Vision Fund, qui a soutenu plus de 470 startups dans le monde au cours des six dernières années. Son a également déclaré lors du rapport sur les bénéfices de SoftBank en août que certains fondateurs de licornes ne sont pas disposés à accepter des valorisations inférieures dans les nouveaux financements, ce qui l’a amené à penser que l’hiver pourrait être plus long pour les startups non cotées. Lors de l’appel aux résultats, la société technologique japonaise a déclaré qu’elle avait réduit 284 de ses portefeuilles au cours du dernier trimestre, y compris des sociétés cotées et des startups encore privées.

SoftBank a récemment réduit la valorisation de sa société de portefeuille Oyo à 2,7 milliards de dollars, par exemple ; la startup de la chaîne hôtelière basée en Inde est à quelques mois de son introduction en bourse. Dans un autre réajustement majeur, Klarna, une entreprise soutenue par SoftBank, a levé 800 millions de dollars de nouveaux financements en juillet, une valorisation de 6,7 milliards de dollars, en baisse par rapport à la valorisation de 45,6 milliards de dollars que SoftBank avait attribuée à la société il y a un an.

Malgré les pertes massives, le conglomérat technologique japonais envisagerait de lancer un troisième Vision Fund, selon un récent Pièce WSJ.


Source link

Articles similaires