News

Un groupe lié au « Freedom Convoy » est expulsé d’un édifice patrimonial d’Ottawa

Un groupe vaguement associé à la manifestation « Freedom Convoy » à Ottawa l’hiver dernier a reçu l’ordre d’être expulsé d’une ancienne église à l’est du centre-ville.

Dans sa décision, la juge de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, Sally Gomery, a déclaré que le Peuple uni du Canada avait violé un accord d’achat et de vente avec les propriétaires de la propriété.

Gomery a constaté que le groupe avait violé l’accord en omettant de payer des dépôts totalisant 100 000 $ le 10 août malgré deux prolongations du délai.

Elle dit que les propriétaires ont signifié au groupe un avis de résiliation valide le 11 août.

Le groupe a fait valoir qu’il n’avait matériellement violé aucun accord avec les propriétaires et a demandé au tribunal d’autoriser les membres à rester.

L’histoire continue sous la publicité

Le différend a pris un air surréaliste au cours de l’été, les membres du groupe défendant la propriété avec des pistolets à eau tout en portant des capes rouges et des gants de vaisselle.

© 2022 La Presse Canadienne

Articles similaires