News

Un juge approuve un règlement de 230 millions de dollars dans une affaire de marée noire en Californie

LOS ANGELES (AP) – Un juge a approuvé le règlement d’un procès de 230 millions de dollars par les propriétaires d’un pipeline qui a déversé plus de 140 000 gallons de pétrole brut dans l’océan au large de la Californie en 2015, ont annoncé jeudi des avocats.

Un juge fédéral de Los Angeles a donné approbation finale mardi à un règlement d’un recours collectif qui blâmait All American Pipeline, LP et Plains Pipeline, LP pour le déversement de mai 2015 au large de la côte de Santa Barbara.

Le pipeline sous-marin corrodé s’est rompu au nord de Refugio State Beach dans le comté de Santa Barbara, au nord-ouest de Los Angeles. All American Pipeline a estimé plus tard que 142 800 gallons se sont déversés.

Il s’agissait de la pire marée noire côtière de Californie depuis 1969. Elle a noirci des plages populaires sur des kilomètres, tuant ou encrassant des centaines d’oiseaux de mer, de phoques et d’autres animaux sauvages et nuisant au tourisme et à la pêche.

“En raison d’un entretien défaillant et d’une corrosion importante du pipeline, le pipeline s’est rompu et s’est renversé, dévastant l’industrie de la pêche et salissant les propriétés côtières du comté de Santa Barbara au comté de Los Angeles”, a déclaré un communiqué de presse des cabinets d’avocats qui ont déposé la plainte.

Les personnes qui pensent avoir droit à une partie de l’argent ont jusqu’au 31 octobre pour soumettre leurs réclamations.

Les entreprises n’ont pas reconnu leur responsabilité dans le règlement accordqui a été atteint en mai après sept ans de querelles juridiques.

Les inspecteurs fédéraux ont découvert que Plains avait commis plusieurs erreurs évitables, n’avait pas réussi à détecter rapidement la rupture du pipeline et avait réagi trop lentement alors que le pétrole s’écoulait vers l’océan.

Plains s’est excusé pour le déversement et a payé le nettoyage coûteux. En 2020, Plains a accepté de verser 60 millions de dollars au gouvernement fédéral pour régler les allégations selon lesquelles il aurait violé les lois sur la sécurité. Il a également accepté de mettre son réseau de pipelines national en conformité avec les lois fédérales sur la sécurité.

Plains a demandé l’autorisation de construire un nouveau pipeline, mais il fait face à une bataille difficile.

The Associated Press


Source link

Articles similaires