News

Un policier tué à Bruxelles dans une attaque terroriste présumée – National

Un agresseur isolé à Bruxelles a tué un policier et en a blessé un autre jeudi lors d’une attaque au couteau qui, selon deux responsables judiciaires belges, était soupçonnée d’être liée au terrorisme. Le suspect a été abattu et transporté à l’hôpital.

Eric Van der Sypt, du bureau du procureur fédéral, a déclaré à l’Associated Press que le suspect avait été blessé par un autre policier après l’attaque au couteau.

Van der Sypt a ajouté que les enquêteurs soupçonnaient que l’attaque avait eu lieu dans un “contexte terroriste”. Le bureau du procureur a déclaré à AP qu’il avait repris l’affaire parce qu’il y avait “un soupçon d’attaque terroriste”.

“Une de nos patrouilles a été agressée par un homme armé d’un couteau”, a indiqué la police, citée par le journal Le Soir. « Les deux policiers ont alors appelé des renforts. Un officier d’une autre patrouille a utilisé son arme à feu pour neutraliser l’agresseur.

“Les deux détectives blessés et l’agresseur ont été transportés à l’hôpital”, a ajouté la police.

L’histoire continue sous la publicité

Lire la suite:

Le Soir a déclaré que l’un des policiers a été poignardé au cou et est décédé des suites de ses blessures.

Le journal Het Laatste Nieuws a rapporté que le suspect s’était rendu au poste de police jeudi matin, avertissant qu’il tuerait un officier. Le syndicat de la police ACV a déclaré dans un message sur Facebook qu’il disposait d’informations selon lesquelles une personne s’était rendue à la police plus tôt dans la journée, menaçant d’une attaque. Elle a ajouté que les autorités judiciaires ne l’avaient pas arrêté.

Selon les médias belges, l’agresseur a crié “Allahu akbar”, l’expression arabe pour “Dieu est grand”, lors de l’attaque, qui s’est produite vers 19h15.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a publié un message de condoléances à la famille et aux amis de l’officier décédé.

“Nos policiers risquent leur vie chaque jour pour assurer la sécurité de nos citoyens”, a-t-il déclaré. “La tragédie d’aujourd’hui le démontre une fois de plus.”

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a déclaré qu’elle était en contact avec le maire de Bruxelles, le préfet de police et les services de sécurité pour coordonner la réponse à l’attaque. “Une telle violence contre notre peuple est inacceptable”, a-t-elle déclaré.

La Belgique a été frappée par plusieurs attentats terroristes au cours de la dernière décennie, notamment des attentats-suicides en 2016 qui ont tué 32 personnes et blessé des centaines d’autres dans le métro et l’aéroport de Bruxelles.

L’histoire continue sous la publicité


Cliquez pour lire la vidéo :


Attaque de Bruxelles : une femme sur une photo emblématique et obsédante revisite le site de l’attaque un an plus tard


&copie 2022 La Presse Canadienne

Articles similaires