Tech

Un Tacobot incroyablement fonctionnel | Hackaday

Nous sommes de grands fans de machines inutiles ici à Hackaday, il y a indéniablement quelque chose de divertissant à regarder un gadget s’agiter de façon spectaculaire sans réellement progresser vers un objectif défini. Mais que se passe-t-il lorsque l’une de ces machines à mèmes finit par trop bien fonctionner ? Nous pensons que c’est juste ce à quoi nous pourrions assister ici avec le Tacobot de [Vije Miller].

En surface, construire un engin robotique élaboré pour produire (lentement) des tacos est manifestement ridicule. Doublement lorsque vous insistez sur la nécessité de lui donner des commandes vocales comme s’il s’agissait d’une sorte de version unique du Star Trek réplicateur alimentaire. Le tout ressemble à la configuration d’une blague, une hypothèse qui n’est renforcée qu’après avoir regardé la vidéo dramatisée à la pause. Mais à la fin, nous ne pouvons toujours pas comprendre à quel point la chose semble fonctionner.

Après [Vije] lui donne une liste d’ingrédients à distribuer, un bras robotique laisse tomber une tortilla sur une plate-forme rotative fantastiquement articulée qui peut non seulement tourner et se déplacer en deux dimensions, mais peut également former la coque souple dans la configuration taco appropriée. La coquille vide est ensuite amenée sous un distributeur rotatif qui distribue (ou du moins tente de) les ingrédients demandés tels que le bœuf, les oignons, le fromage et la laitue. Avec un dernier coup de pompe, il fait gicler quelques pompes de la sauce sélectionnée, puis présente le taco terminé à l’utilisateur.

Le seul défaut semble être la capacité de la machine à distribuer certains des ingrédients. Le bœuf haché semble se mettre en place sans problème, mais il a visiblement du mal avec les aliments plus humides tels que les tomates et les oignons. Tout ce que nous savons, c’est que si un robot nous tendait un taco avec ce peu de laitue dessus, nous aurions un problème. Sur la page du projet [Vije] reconnaît le problème et affirme qu’un distributeur repensé pourrait aider à atténuer une partie du problème.

Le problème a immédiatement rappelé la fascinante série de messages consacrés à la manipulation de matériaux en vrac rédigés par notre propre [Anne Ogborn]. Bien que l’application ici puisse être un peu ironique, c’est toujours un exemple parfait des phénomènes intéressants que vous rencontrez lorsque vous essayez de doser différents types de matériaux.

Grâce à [Fiona] pour le pourboire.


Source link

Articles similaires