Politique

Une autre victoire dans la bataille pour garder les plages portoricaines accessibles à tous

J’ai rendu compte de ce combat pour Affaires des Caraïbes retour en février.

Dans le cas de Plage de Los Almendros à Rincón, lorsqu’une piscine a été construite devant les condominiums de luxe Playa y Sol, elle a détruit l’habitat de ponte d’un espèces menacées de tortues marines. Des manifestations ont éclaté en 2021, entraînant l’arrestation de manifestants qui ont refusé d’abandonner leurs combats pour à la fois protéger les tortues et garder la plage ouverte et accessible.

Il a été annoncé lundi qu’un juge avait statué en faveur des manifestants, exigeant la démolition de la piscine et la restauration de l’habitat des tortues marines. C’est une petite mais importante victoire, tant pour le peuple que pour les tortues !

Mais il s’est avéré que cette victoire devant le tribunal ne s’est pas traduite par la suppression des barricades de plage de la copropriété. Néanmoins, les défenseurs de l’accès à la plage ont persisté.

L’une des principales journalistes indépendantes portoricaines écrivant à ce sujet en anglais est Bianca Graulau.

X

Une autre excellente ressource est Carlos Berríos Polanco, qui a écrit sur les affrontements à Rincón depuis 2021.

X

Le 3 juillet, les militants en ont eu assez d’attendre et se sont présentés à la copropriété pour protester, avec des plans en place pour un événement plus important le 4 juillet.

X

La police a riposté en entraînant l’un des manifestants, comme indiqué ci-dessus dans la vidéo publiée sur Fa d’Eliezer Molinacompte acebook. Comme l’a écrit Molina (et j’ai traduit):

Regardez ce que Pedro R. Pierluisi fait à une dame essayant de sauver la plage de Rincón que son cousin a volée. Nous ne pouvons pas permettre cela, ici la ligne est tracée et vous l’avez franchie, Gouverneur Pierluisi. Quiconque souhaite ne pas être privé du peu qui reste, arrive à Rincón et montre à ses enfants que son pays doit être défendu. Maintenant, ils sauront de quoi nous sommes faits.

Le manifestant interpellé a été blessé par la police.

X

Traduction:

Zaida Iris Morales a été arrêtée à Rincon ce matin sans savoir de quoi elle était accusée par @PRPDNoticias et le Corps des justiciers @DRNAPR. Ils ne l’ont pas emmenée devant un procureur ou devant un tribunal, mais elle a dû se rendre à l’hôpital. Les agents continuent de protéger le mur illégal de Rincon.

Après la libération de Morales, elle est revenue à la plage et a eu quelques mots pour la police de Porto Rico. « Je suis ici en train de résister. Je suis un Portoricain fier de mon pays… J’exerce mes droits en tant que Boricua.

Le 4 juillet, la participation était importante et les gens s’enflammaient en criant : « Les plages sont au peuple !

X

Désormais, pour les militants, le 4 juillet sera « le jour où le mur de Rincón est tombé ». Un immense drapeau portoricain a été déployé et les gens ont chanté l’hymne national portoricain, “La Borinqueña”.

Ensuite, des masses ont été levées et la barrière de béton illégale a été renversée coup par coup.

X

La police s’est finalement retirée et le nettoyage de la plage est maintenant en cours. La guerre en cours pour redonner les plages au peuple n’est pas gagnée, mais il est certainement bon de voir des victoires propulsées par le peuple en ces jours de troubles.

Rejoignez-moi dans les commentaires pour en savoir plus sur Porto Rico et pour l’hebdomadaire Affaires des Caraïbes tour d’horizon de l’actualité.

Articles similaires