News

Une “vague anormale” tue trois personnes et en blesse 17 en Afrique du Sud, selon un intervenant d’urgence

La ville côtière de Durban, en Afrique du Sud, a fermé sa plage nord après la mort de trois personnes lorsqu’elles ont été frappées par une grosse vague, ont annoncé dimanche des responsables des urgences.

Les services médicaux d’urgence “ont répondu aux informations faisant état d’une vague anormale qui a balayé un groupe de baigneurs contre la jetée, causant de multiples blessures”, a déclaré le porte-parole des EMS, Njabulo Dlungele. “Malheureusement, trois personnes, dont un adolescent, ont été déclarées décédées sur les lieux.”

Au moins 17 personnes ont également été emmenées dans divers établissements médicaux pour y être soignées après avoir été blessées par la vague, a déclaré Nlungele.

Plus de 35 sauveteurs ont participé aux efforts de sauvetage, s’occupant de plus de 100 personnes touchées par la vague massive, selon la municipalité. Une enquête a été ouverte sur l’incident, a indiqué la municipalité.

Durban est généralement une ruche d’activité autour de la saison des vacances, attirant des touristes locaux et internationaux sur ses plages.

La saison des fêtes de cette année devrait attirer de nombreux voyageurs désireux de retourner sur les plages après les années où les blocages et les précautions de COVID-19 ont réduit le tourisme à Durban.

La ville portuaire située sur la côte est de l’océan Indien en Afrique du Sud a progressivement rouvert ses plages après que certaines aient été fermées en raison de niveaux élevés d’E. coli à la suite d’inondations dévastatrices dans certaines parties de la province du KwaZulu-Natal plus tôt cette année.

Articles similaires